CLOSE
Centre chirurgical viscéral et digestif à Lille
Le centre Nord Chirurgie à Lille vous accompagne afin de traiter vos différentes pathologies chirurgicales viscérales et digestives.
Contactez-nous
Centre chirurgical viscéral et digestif à Lille
Le centre Nord Chirurgie à Lille vous accompagne afin de traiter vos différentes pathologies chirurgicales viscérales et digestives.
Contactez-nous
Centre chirurgical viscéral et digestif à Lille
Le centre Nord Chirurgie à Lille vous accompagne afin de traiter vos différentes pathologies chirurgicales viscérales et digestives.
Contactez-nous
Précédent
Suivant

Parathyroïdectomie

De quoi parle-t-on ?

   Les glandes parathyroïdes sont au nombre de 4 et sont accolées à la thyroïde dans le cou. Elles ont la taille et la forme d’une lentille. Elles assurent la sécrétion de la parathormone qui intervient dans la modulation du calcium.

   On propose une intervention en cas :
   – d’hyperparathyroidie primaire. Une glande s’est hypertrophiée devenant une petite tumeur bénigne appelée adénome, exceptionnellement il s’agit d’un cancer. Cet hyperfonctionnement entraine une élévation du calcium dans le sang.
    – d’hyperparathyroidie secondaire le plus souvent due à une insuffisance rénale chronique. L’ensemble des glandes est alors touché.

L’intervention

L’intervention est réalisée en sous anesthésie générale mais peut également se faire sous hypnosédation. Le patient est appelé la veille pour définir son heure d’arrivée à la clinique, lui rappeler les consignes de toilette et de jeûne. L’absorption d’un liquide sucré (jus de pomme) est autorisée jusqu’à deux heures avant l’intervention. Le lever et la prise de boisson sont autorisés rapidement après le retour en chambre.
L’intervention consiste à retirer par une courte incision du cou une ou plusieurs glandes selon l’indication. Celle(s)-ci sera(seront) ensuite analysée(s) au microscope. Le geste est réalisé en ambulatoire en cas d’exérèse d’une seule glande.

Le retour à domicile

   La plaie est refermée par un fil non visible qui passe dans l’épaisseur de la peau (surjet intra-dermique) et recouverte par un vernis chirurgical. Il n’y a donc pas besoin de soins infirmiers et la douche est possible. Le vernis s’élimine spontanément en quelques jours. La cicatrice est à auto-masser après une dizaine de jours.

   L’ordonnance de traitement est remise en général à la consultation préopéatoire. Elle comprend :
   – un médicament pour la douleur qui est habituellement minime pendant quelques jours

   Une consultation avec le chirurgien est programmée un mois après l’intervention en ayant réalisé quelques jours auparavant un contrôle biologique.

Complications

Les complications les plus spécifiques à cette intervention sont :
   – Hématome cervical compressif (exceptionnel) nécessitant une réintervention en urgence
   – Hypocalcémie liée à la chute du calcium généralement transitoire. Cela peut se traduire par des fourmillements ou des crampes.
   – Trouble de la voix (dysphonie) ou fausse route à la déglutition dus à un traumatisme per-opératoire d’un nerf récurrent qui longe la thyroïde. Ce trouble est en général transitoire mais peut nécessiter une prise en charge orthophonique. Un examen ORL sera demandé en pré-opératoire pour vérifier l’absence d’anomalie. Notre établissement est équipé du matériel pour réaliser au cas par cas un monitorage peropératoire du nerf récurrent.
   – Infection qui se manifeste par un abcès au niveau de la cicatrice.

Pour plus de renseignements sur la chirurgie endocrinienne ou pour prendre rendez-vous, n’hésitez pas à contacter le centre Nord Chirurgie au 03.20.06.42.31.